Jacques Le Quéré

Je suis né en 1959, breton de souche.
Comme disait Coco Chanel "ma vie ne me plaisait pas, alors j'ai créé moi-même ma vie".
Lors d'une rencontre avec une dame Maryline, orpailleuse, genre Calamity Jane, je trouve mes
premières paillettes et découvre la passion du chercheur d'or en Australie.


A mon retour dans ma Bretagne natale, on m'informe qu'une rivière, le Blavet, transporte des
paillettes d'or. Y résidant tout près, je passe une partie de mon temps à récupérer cet or.
En 1989, je deviens officiellement orpailleur professionnel en Bretagne.


Puis, en 1996, je décide de monter une expédition à Madagascar et pendant 6 mois, je trie à l'aide
d'une d'une drague, les sables aurifères de la rivière Antsiatsia; ne trouvant que peu d'or, je rebondis
sur un gisement de saphirs dans le nord de Madagascar.
En octobre, je rentre en France avec quelques petits saphirs bruts.
Les années suivantes, je me consacre aux pierres précieuses et fines (gemmologie) et à la taille de ces
pierres comme lapidaire professionnel.
En 2016, de passage dans le Massif Central, l'idée me vient d'habiller des couteaux réalisés à Thiers
avec de la pierre malgache (jaspe, bois fossile, agate).


Et en 2019, je souhaite créer mon propre couteau avec une roche bretonne: la Kersantite.

jacqueslequere.jpg